FANDOM


Yurei les fantomes japonais 4

Depuis des siècles, les histoires de fantômes et autres légendes nourrissent allègrement le folklore japonais. Les "yurei" font partie intégrante de cette large mythologie nippone.

Yurei (幽霊) est un terme générique qui désigne l'ensemble des spectres de la mythologie japonaise. Le nom se compose de deux kanji distincts : "yuu" (幽) qui signifie sombre, et "rei" (霊) qui signifie âme ou esprit. Plus rarement, ceux-ci sont également appelés borei (亡霊, "esprit trépassé") ou encore shiryo (死霊, "esprit mort"). Très populaires et ayant un impact énorme sur la mythologie nippone, les yurei son parfois classés comme étant des yokai (妖怪), cependant, les yokai désignent davantage l'ensemble des monstres et des créatures du folklore. Yurei et yokai sont donc à différencier, bien que la limite entre les deux termes soit parfois assez floue. Au final, le mythe des yurei est fort similaires aux fantômes d'Occident.

Origines

1477662296996 image

Dans les croyances et les mythes japonais, chaque corps possède une âme. Lorsque la mort vient, cette âme, que l'on nomme reikon (霊魂) se détache de son corps et attend d'être purgée de ses peines. Dans la plupart des cas, des funérailles sont établies pour le corps du défunt, ce qui libère automatiquement le reikon et lui permet de se retirer en paix.

Cependant, dans certains cas de figure, le reikon ne trouve pas le repos et échappe à son destin. Il reste alors dans le monde des vivants, entre la vie et la mort, à errer et à tourmenter les hommes sous sa forme spectrale. Voici les trois principales causes de l'existence d'un yurei : - Si les funérailles n'ont pas été faites ou bien si elles ont été faites de manière incorrecte. - Si la mort fut très violente, comme lors d'un suicide, d'un meurtre ou bien d'un accident de voiture. - Si la personne est morte animée de sentiments puissants tels la haine, la peur, l'amour ou encore le désespoir.

De manière générale, un fantôme est attaché à un lieu précis, souvent l'endroit où il est décédé. Mais il peut cependant s'accrocher à une personne particulière plutôt qu'à un lieu. Comme par exemple son époux ou bien son meurtrier, dans les cas de meurtre.

Comme le veut la tradition, les yurei apparaissent surtout la nuit, manifestement entre deux et trois heures du matin, mais également durant la saison la plus chaude de l'année.

Différents types

1477662383238 image

Yurei vu par Matthew Meyer

Si le terme englobe la plupart des spectres japonais, on en distingue cependant plusieurs types aux caractéristiques bien délimités.

  • Les onryo (怨霊), des spectres traditionnellement de sexe féminin, violentées ou maltraitées de leur vivant par un ou des homme(s). Ces femmes assouvissent leur désir de vengeance principalement sur des hommes, à qui elles font subir mille tourments avant de finalement leur donner la mort.
  • Les ubume (産女), très similaires aux onryo puisqu'il s'agit également de femmes, mais cette fois-ci enceintes, ou bien ayant un enfant de bas-âge.
  • Les goryo (御霊), les fantômes de personnes nobles, tels que les samouraïs, les seigneurs, etc. Certains pensent que ceux-ci seraient capables de provoquer des séismes, des typhons ou des sécheresses.
  • Les funayurei (船幽霊), spectres de personnes mortes noyées, disparues en mer. On dit qu'ils font couler les bateaux qui voguent sur la mer dans laquelle ils sont décédés.
  • Les zashiki-warashi (座敷童/座敷童 子), spectres d'enfant souvent plus malicieux que dangereux.

Apparence

1477662035920 image

Sadako, The Ring

La forme des yurei varie selon les versions, mais de manière générale, l'idée est souvent la même. À l'origine, les yurei étaient représentés comme des humains vivants. Cette vision fut cependant largement déformée. À l'époque, lors de représentations théâtrales, les acteurs désiraient mieux distinguer les vivants des morts. Ainsi, les yurei ont pris certaines caractéristiques particulières. Beaucoup plus "typique", le yurei a pris, avec le temps, une allure plus effrayante.

  • Le fantôme est traditionnellement vêtu de blanc, couleur de pureté selon les moines shintos, réservée aux morts lors de leurs funérailles.
  • Il arbore un teint blafard, très blanc, virant parfois au bleu.
  • S'il est une femme, le fantôme porte de longs cheveux noirs, généralement mal coiffés.
  • Ses bras pendent mollement vers le sol. On attribue cette caractéristique notamment aux représentations scénique en théâtre kabuki.
  • 1477662488275 image

    Yurei dans Projet Zero 2

    Le fantôme n'a généralement ni pieds ni jambes, et se contente de flotter dans les airs. Ce trait provient des premières estampes de yurei.
  • Dans les cas les plus conventionnels, le fantôme porte un hitaikakushi (額隠), une sorte de petit talisman de papier censé repousser les mauvais esprits.

Cette image fut longuement véhiculée au cours des années, jusqu'à nos jours. On retrouve très fréquemment cette forme de yurei dans la fiction, notamment dans les films horrifiques modernes tels que "The Ring" ou encore "The Grudge".

Il est dit que les fantômes dans le folklore chinois, coréen ou bien thaïlandais sont fort similaires aux fantômes japonais. Il est fort probable que la culture chinoise ait influencé les autres pays d'Asie.

Exorcisme

1477662446721 image

La manière la plus fréquente de libérer un yurei de sa malédiction vengeresse est de l'aider à réaliser son but afin qu'il retrouve la paix. Dans les cas les plus "simples", c'est la famille elle-même qui se charge de l'exorcisme en aidant le défunt.

En revanche, et tel est le cas pour les onryo, dont le sentiment de vengeance est si fort qu'il ne peut être résolu par ces pratiques, l'appel d'un véritable exorciste bouddhiste est parfois nécessaire. Comme beaucoup de monstres du folklore japonais, les yurei sont alors repoussés à l'aide d'un ofuda (御札), un talisman religieux comportant des écritures saintes. Cette pratique n'est bien évidemment pas sans rappeler l'exorcisme occidental.

Voir aussi

Culture et traditions

Animes

Manga

Drama

Film asiatique

Roman

  • Dark Water
  • Des nouvelles de l'Au-delà
  • Double Hélice
  • Fantômes du cinéma japonais
  • Histoires de Fantômes du Japon
  • La Boucle
  • Le Japon, empire des esprits vengeurs : Histoires japonaises
  • Le Livre du Hakutaku - Histoires de monstres japonais
  • Ring
  • Ring Zéro

Jeu vidéo

  • Calling (Wii)
  • Forbidden Siren (PS2)
  • Forbidden Siren 2 (PS2)
  • Imabi Kisou (PS3)
  • Ju-On : la Malédiction (Wii)
  • Kuon (PS2)
  • Project Zero (PS2)
  • Project Zero II : Crimson Butterfly (PS2)
  • Project Zero III : The Tormented (PS2)
  • Zero : Gesshoku no Kamen (Wii)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .