FANDOM


Nurarihyon (Yôkai)
Nurarihyon yokai 3211 (2)

L'encyclopédie de Kiyotsugu le définit comme "détesté de tous les hommes, il s'introduit dans les maisons pour se servir à manger, et ses mauvais tours importunent tout le monde". Excentrique, c'est un personnage jovial et blagueur que beaucoup ne prennent pas au sérieux en raison de sa petite taille et de son âge avancé. Mais lorsqu'il devient sérieux ou se bat, il révèle un côté calme et posé inspirant respect et terreur.

Grand père de Rikuo, il est l'actuel commandant suprême du clan Nura. C'est également le détenteur du titre de "Seigneur des Yôkais" à la tête du "Cortège nocturne des cent démons": Cette appellation vient du fait que Nurarihyon dirige cent clans de yôkais, dont les clans Gyûki, Hihi, Zen... Avec le temps, le groupe s'est affaibli et ne compte plus maintenant que 72 clans.Il veut faire de son petit-fils le prochain dirigeant du clan Nura.

Son accession au titre de Seigneur des Yôkais date d'il y a 400 ans, lorsqu'il battu Hagoromo-Gitsune à Kyoto. C'est lors de cette bataille qu'il fit main basse sur Nenekirimaru, et fit la connaissance de Yôhime, qui devint sa femme. Ensemble, ils marquèrent la possibilité d'une coexistence entre le monde humain et yôkai. De leur union naquit Rihan, mi-humain mi-yôkai et père de Rikuo.

Etant Nurarihyon "le yôkai qui incarne l'illusion", il maîtrise les techniques suivantes :

-Meikyōshisui (Hatsu/osore): technique permettant à son utilisateur de "disparaître": La peur envahit l'ennemi et l'empêche d'avoir conscience de la présence de Nurarihyon. -Kyōkasuigetsu (Hyôi): composé des mots miroir, fleur, eau et lune, cette technique définit Nurarihyon comme "la fleur se reflétant dans le miroir, la lune se mirant dans l'eau". L'adversaire imagine la présence de Nurarihyon alors qu'il n'est pas là en réalité. Il devient illusion et, si personne ne détient un osore plus fort que le sien, tous les coups passent au travers de son corps.

Il dirait "ma façon de combattre, au moins, c'est la classe !"

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .