FANDOM


Daruma le porte-bonheur japonais a peindre 9

Très populaire dans le folklore japonais, le daruma est, à l'instar du maneki neko et des statuettes de tanuki, une petite figurine censée apporter le bonheur.

Au Japon, les daruma (dharma, 達磨) sont de petites figurines porte-bonheur. Le terme japonais "daruma" provient de Bodhidharma (बोधिधर्म, en sanscrit), un moine bouddhiste légendaire ayant notamment instauré le Bouddhisme mahāyāna sous la forme du Chan en Chine. Les figurines sont ainsi appelées car elles ont été sculptée selon son apparence.

Caractéristiques

1310555845326

Différents daruma

De manière générale, les figurines de daruma sont creuses, de forme arrondie sans bras ni jambes. On les trouve traditionnellement peintes en rouge, mais certaines formes sont de couleur différente : vertes, blanches ou encore jaunes. Le visage des figurines semble sévère, presque colérique. Il est dans la plupart des cas moustachu et ses yeux sont blancs, parfois sans pupille.

Les tailles varient également beaucoup. On peut trouver des daruma de toute petite taille, c'est à dire quinze centimètres ainsi que des beaucoup plus imposants, allant parfois jusqu'au soixante centimètres. Évidemment, le prix varient également selon les tailles. Un figurine de quinze centimètres coûtera mille yens (environ neuf euros) tandis qu'une de soixante en vaudra dix fois plus, dix mille yens, soit quatre-vingt dix euros.

Lors de la fabrication d'une statuette, le client fait un voeu. Il arrive alors parfois que sur certaines, on puisse y voir des caractères sur les joues du personnage, représentant le voeu du propriétaire. Il est également courant de voir son nom inscrit sur le menton de la figurine. Toutes ces particularités et divergences font que presque aucune statuette n'est identique à une autre.

Commercialisation

1310758603342

Daruma dans un temple

De manière générale, on trouve traditionnellement les statuettes de daruma dans les temples bouddhistes ou bien à forte proximité. Contrairement aux statuettes de tanuki ou bien de maneki-neko, il est fort rare d'en trouver dans des magasins non-spécialisés. Comme dit précédemment, les prix varient beaucoup, notamment en fonction des tailles et des souhaits personnels du client, mais les plus petites figurines sont accessibles à tous. En effet, la vente de ces statuettes est assez répandue au sein de l'archipel nippon.

Polémique

1310759146154

Le daruma "aveugle"

Il faut tout de même savoir qu'à la base, les statuettes n'avaient pas de pupille. C'est ainsi que, vers la fin des années quatre-vingt dix, une polémique générale à éclaté. En effet, quelques groupes de défenseurs des droits de l'homme ont jugé cette pratique comme étant discriminatoire envers les personnes aveugles. L'absence de pupille rendant de ce fait l'oeil totalement blanc donnait l'aspect de cécité. Bien que cette accusation puisse paraître absurde et non-fondée, elle a cependant été entendue dans tous les pays non seulement par les médias mais également par les autorités, qui firent cesser la fabrication de poupées borgnes.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .